UNE EXTRÊME PAUVRETE

 

Les agglomérations en milieu rural réunissent en effet plus de 43% de la population totale du Maroc.

15% de la population, soit 5 millions de personnes, vit en situation de pauvreté.

25% de la population, soit près de 8 millions de personnes vit au seuil ou en dessous du seuil de pauvreté.

40% de la population marocaine, soit 13 millions de personnes, font face soit à des difficultés pour maintenir un mode de vie modeste ou tout simplement pour survivre au jour le jour.

50% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté est considérée comme économiquement vulnérable aux maladies et invalidités ou à la perte d’un emploi.

 

Ces populations du rural vivent dans un véritable désert médical, privées de soins appropriés faute de centre de santé de proximité.

Réf. : Banque Mondiale

 

Dans ces régions, les quelques rares dispensaires gérés par un médecin généraliste dont la formation est lacunaire, manquent de l’essentiel. Le plateau médico-technique est obsolète voire non opérationnel. Les quelques médicaments disponibles sont administrés à l’unité sans suivi possible. Ces populations précarisées ne disposent d’aucune couverture sociale. Aucun médecin spécialiste n’exerce dans ces régions.